Le contact avec la nature

L’être humain est-il fait pour vivre dans la modernité des grandes villes, leur activité constante, les lumières artificielles, les nuisances sonores incessantes, les diverses pollutions, et la surpopulation ?
Peut-il y trouver son équilibre, garder la santé, que ce soit sur le plan physique ou psycho-émotionnel ?
Peut-il contenter tous ses sens dans cet environnement ?
Y trouve-t-il la quiétude, la paix, et même un sens ?

A L’ORIGINE…

La naturopathie traditionnelle nous enseigne que l’Homme est fait pour vivre en petites
communautés. Les regroupements progressifs en mégapoles pour cause d’accroissement de la population et de besoins économiques, ont bouleversé cet équilibre. De nos jours, bon nombre d’occidentaux vivent pour ainsi dire les uns sur les autres, quelques mètres seulement les séparant de leur voisin de palier…
La naturopathie nous apprend également que le parfait équilibre biologique de l’être humain se trouve dans un milieu tropical, riche en végétation, lacs, mer, forêts et montagnes. Un climat doux et humide où la nature est luxuriante et généreuse. Il va sans dire que nous sommes quelque peu éloignés de cet idéal sous nos latitudes.
L’homme ayant ensuite migré vers des contrées au climat moins favorable a dû s’adapter.
L’alimentation en particulier a donc évolué. Progressivement, il s’est vu devoir consommer des aliments ne correspondant pas à son biotope, ce qui est aujourd’hui monnaie courante, l’industrialisation étant passée par là… Nous mangeons pour ainsi dire presque tous les jours des aliments provenant de l’autre bout du monde.
Tout ceci impacte bien entendu notre équilibre…

LES EFFETS DE L’ELOIGNEMENT DE LA NATURE…

Les conséquences sur notre santé sont multiples :

  • Troubles du sommeil (difficultés d’endormissement, insomnies, cauchemars…), dus aux ondes électromagnétiques, nuisances sonores, lumières artificielles, alimentation inadaptée, problèmes relationnels…
  • Troubles de la digestion, ORL, cutanés : des troubles de l’élimination principalement, nos émonctoires étant plus surchargés.
  • Dérèglements hormonaux, hypertension, diabète, cholestérol…
  • Baisse de la vitalité, de l’immunité.
  • Troubles émotionnels : stress, anxiété, angoisses, dépression, burn-out, troubles de
    l’attention…
  • Troubles du comportement alimentaire, obésité, dus particulièrement à la sédentarité, mais aussi aux troubles émotionnels.

Richard Louv, un journaliste et auteur américain, a publié en 2005 le résultat d’une longue enquête à ce sujet : « Last child in the hood » (Le dernier enfant dans les bois), où il développe le concept de « syndrome de manque de nature », en particulier auprès de nos enfants.

RENOUER AVEC NOTRE NATURE…

Pourquoi ?

Pour ralentir… Retrouver notre rythme naturel… Se réveiller et s’endormir au rythme du soleil et de la lune… Retrouver notre calme, notre quiétude, notre paix intérieure… Contempler la beauté de la nature et nourrir tous nos sens… Développer notre créativité… Revitaliser notre organisme… Se faire du bien… Respirer amplement…Se retrouver, se recentrer… Vivre le moment présent.

De plus, saviez-vous que l’air des lieux naturels est riche en ions négatifs (fines particules chargées électriquement)? Ceux-ci sont très bénéfiques à notre santé, nous apaisent et nous dynamisent, contrairement aux ions positifs qui nous stressent et nous fatiguent, et dont l’air est riche dans les milieux urbains et pollués, dans les habitations, bureaux, et voitures. Ces derniers seraient liés à divers troubles et pathologies, tels que l’asthme, un état dépressif, des céphalées, allergies etc…

Vous l’aurez compris, il est important de se rendre régulièrement dans des lieux riches en ions négatifs pour inverser cette tendance : montagne, forêt, mer, campagne… Un bout de jardin, un parc, pourront déjà vous permettre de vous sentir mieux.
Il existe également des ioniseurs (projetant des électrons à grande vitesse vers les atomes d’oxygène de l’air, les transformant ainsi en ions négatifs), dont l’efficacité est prouvée et utilisée en milieu hospitalier.
Et si vous n’avez pas de jardin, agrémentez votre domicile, ou même votre bureau, de quelques plantes. Leur présence peut faire une grande différence.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s