Vivez les repas de fêtes en pleine conscience

Souvent synonymes de surabondance, les repas des fêtes de fin d’année mettent à mal notre système digestif et par conséquent notre bien-être physique et mental. Comment y remédier? N’y aurait-il pas une autre façon de vivre ces repas de famille et de prévenir ces désagréments?

Plutôt que de chercher des remèdes censés soulager les troubles causés par une éventuelle indigestion de bûche au chocolat, peut-être pouvons-nous envisager ces moments de partage sous un autre angle…

Avant même de penser à « guérir », nous pouvons « prévenir ». Maintenir notre système digestif en bon état de santé est donc primordial, et ce, tout au long de l’année. Plusieurs organes sont concernés, en commençant par notre bouche et ses dents, notre estomac, notre foie, notre pancréas, et notre tube digestif (intestin grêle et gros intestin, avec son armée…la flore intestinale).

Chaque individu étant différent, physiologiquement parlant, il peut être intéressant de consulter un naturopathe, qui saura vous donner, au besoin, les conseils appropriés à votre propre équilibre. Toutefois, quelques précautions à l’aide de solutions naturelles peuvent être prises quelques jours avant ces repas, si vous pensez ne pas pouvoir passer au travers du rituel « double entrée/plat/fromage/dessert »…

  • Soutenez votre foie par une cure de plantes hépato-régénérantes, comme le desmodium et le chardon-Marie, quelques jours avant les fêtes, sous forme d’ampoules ou bien de tisanes.
  • Si vous sentez votre foie surchargé, fatigué (difficulté à digérer les graisses, l’alcool, nausées, maux de tête…), une ampoule de radis noir le soir au coucher pourra vous aider. De même, appliquer une bouillotte chaude sur votre foie tous les soirs pendant minimum 20 minutes, lui permettre de relancer correctement ses fonctions.
  •     Le jus de citron (biologique) tiède le matin à jeun, est une autre solution pour améliorer votre digestion, en agissant sur votre foie, mais aussi sur vos intestins.
  •     Le jus ou gel d’aloe vera est un trésor de bienfaits. Il a, entre autres, la capacité de régénérer les tissus. Pris en interne, il agira donc favorablement sur tous nos organes de digestion, notamment les intestins, et améliorera ainsi cette dernière.
  •     Le jour du/des repas, vous pouvez prendre 30 minutes avant de vous mettre à table, 1 cuillère à soupe de psyllium blond, ou ispaghul, sous forme de tégument, dilué dans un grand verre d’eau. Celui-ci forme un gel au contact de l’eau. Il est alors un très bon régulateur de la fonction intestinale. Son action très douce est purement mécanique. Veillez toutefois à boire suffisamment d’eau en dehors des repas pour optimiser son efficacité.

Nous avons évoqué la prévention, voyons maintenant ce que nous pouvons faire lors de ces repas…

Les fêtes de fin d’année sont avant tout des moments de partage en famille et entre amis à vivre en tant que tels. Nos pensées sont créatrices, si nous les envisageons comme des moments désagréables avant même de les avoir vécu, il est fort probable qu’ils le seront effectivement… Faisons donc le choix d’apprécier ces moments pour ce qu’ils sont, la vision que nous en avons s’en trouvera changée, et notre rapport à la nourriture également. Faites l’expérience de manger en ressentant de la colère ou de la tristesse, vous constaterez rapidement de quelle façon ces émotions impactent sur votre digestion…

La clé pour vivre pleinement ces événements est de vivre le moment présent, ce que l’on peut également appeler la pleine conscience. Cela signifie tout simplement être à l’écoute de vos sensations, qu’elles soient physiques, physiologiques, ou d’origine émotionnelle et mentale.

  • Vivez pleinement le plaisir de savourer les mets qui vous sont offerts, utilisez tous vos sens : la vue, l’odorat, le goût, le toucher, et même l’ouïe…
  • Prenez le temps d’observer le contenu de vos assiettes avant d’y goûter : le mariage des couleurs, les jolies présentations…
  • Prenez le temps de sentir le parfum qui se dégage des plats tout juste sortis du four…
  • Prenez le temps de déguster chaque bouchée, et de découvrir les différentes saveurs, textures, températures, consistances…
  • Prenez le temps de ressentir le plaisir déclenché par cette dégustation, et apprenez à observer la disparition de celui-ci… Respectez vos sensations physiques, ce sont les messages que votre corps vous envoie pour vous indiquer que vous devez arrêter de manger.
  • Mais prenez aussi, et surtout, le temps d’écouter les personnes qui vous entourent, de les regarder, de les ressentir, de les prendre dans vos bras, pour vivre pleinement ce moment présent, qui est véritablement la seule chose que nous possédons…

Très belles fêtes à tous!


Articles parus sur Femininbio.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s